Le concours agilité et randonnée

Certains organisateurs les proposent à la suite des modèles et allures, notamment dans les concours rassemblant lamas et alpagas. En effet, l’agilité et la randonnée permettent de préserver les fonctions premières du lama, porteur de charges en terrain accidenté ou difficile.

Il s’agit de franchir des obstacles avec l’animal en longe.

Un parcours réussi est le résultat d’une complicité entre l’alpaga et son meneur. L’animal doit se laisser mener docilement à la longe durant tout le parcours.

Lors d’un jugement, il sera appliqué une déduction de points pour le meneur et pour l’animal.

Toute erreur de parcours entraîne une disqualification.

Pendant le concours, le juge responsable peut refuser un obstacle.

Description de quelques obstacles : passerelle ou rampe, cavaletti, slalom, changement d’allure (distance 8 mètres), avancer-reculer simple ou avec coude, passerelle simple ou avec coude, pont avec barrière, rampe, bascule, escalier et escalier avec rampe, rideau, tunnel, cerceau, pneu, mikado, étoile, marche de côté simple ou avec coude, recherche de balle dans un cercle (l’animal reste à l’extérieur du cercle), tourner à l’intérieur d’une corde, tourner sur la main avant (l’animal garde les antérieurs à l’intérieur du cercle, et les postérieurs à l’extérieur de la corde), bâche plastique ou bac rempli d’eau. D’autres obstacles sont envisageables à condition qu’ils ne présentent pas de risques pour les animaux et les meneurs.