Les concours modèles-allures-laine.

En France, lors des concours modèles-allures-laine, l’alpaga est généralement jugé sur sa conformation et ses déplacements (50% de la note), et la qualité de sa laine (50% de la note).

Plusieurs pays, notamment en Europe, ont adopté la règle du 50-50. D’autres accordent une place prépondérante à la qualité de la toison, comme par exemple l’Australie, l’Angleterre et le Pérou.

Avant le début des épreuves, le juge appelle les concurrents sur le ring pour leur expliquer les déplacements qu’ils auront à y effectuer. Ces déplacements permettront au juge d’apprécier les mouvements des animaux, leur harmonie, leurs proportions, leur équilibre et leurs aplombs sous différents angles.  Le juge examinera aussi les animaux immobiles. Il tiendra compte du port et de la présence de l’alpaga.

Le juge s’approchera ensuite des animaux pour ouvrir leurs toisons en plusieurs points du corps, et en apprécier ainsi la finesse, la densité, l’uniformité, le crimp, etc. (voir chapitre « la laine ».)  Il vérifiera aussi la bonne occlusion des dents, l’absence de vertèbres soudées à la queue, et vérifiera que les organes génitaux sont normaux.

Il existe plusieurs catégories : par âge, par couleur, et par sexe.

Les champions se retrouvent  ensuite sur le ring pour la désignation du Suprême Champion (Best of Show) toutes catégories.  C’est le meilleur animal de l’exposition.

POURQUOI ?

Les concours modèles-allures-laine sont une aide pour la sélection et l’amélioration des races, c’est l’épreuve-reine de l’élevage.

C’est une chance pour les éleveurs d’avoir les commentaires et le classement d’un juge.
Les juges ont une formation longue et rigoureuse et peuvent devenir de véritables experts.
Le talent et la reconnaissance internationale de certains d’entre eux sont impressionnants.  

Il est important pour les éleveurs d’avoir des avis de sources variées, et pour les juges de voir beaucoup d’animaux dans différents pays. Dans l’intérêt de tous, l’alternance s’impose.

Les concours donnent un avis impartial à l’éleveur mais aussi au futur propriétaire. Cela lui permet de comparer les animaux entre eux. Il peut aussi comparer les différents élevages, et dialoguer facilement avec leurs propriétaires. S’il souhaite acheter des saillies, il bénéficiera du classement des étalons  et pourra  peut-être voir leurs produits.

Les concours nous offrent une occasion  de découvrir les jeunes animaux de l’année, ce qui est toujours passionnant, et de passer un bon moment avec les éleveurs et les amateurs d’alpagas. Les casse-croutes et autres tasses de thé partagés autour des boxes ainsi que les repas pris en commun sont l’occasion de fructueux échanges

Sans oublier le plaisir de se revoir.

Bullyboy Légende : alpaga suri, best of show concours européen de Pruniers en Sologne les 19 et 20 Mai 2007, juge Tim Hey,  propriétaire Linda Hitchcock.