Choisir un alpaga

L’alpaga d’agrément

Si vous cherchez des alpagas pour l’agrément, il est préférable de les choisir dans un troupeau où les animaux sont confiants envers l’être humain.  
S’ils ont été habitués correctement, ou entrainés à l’agilité, ils seront assurément maniables, et auront développé une certaine complicité avec l’être humain. Si vous avez vous-même une expérience de meneur, d’éthologie, ou si vous souhaitez l’acquérir, alors ce sera formidable, et vous pourrez établir avec votre animal une relation exceptionnelle et très satisfaisante. L’alpaga est un animal intelligent et fin, qui apprend vite et réagit à la moindre sollicitation.

alpaga Toutefois, il peut devenir extrêmement distant s’il est traité avec brusquerie ou maladresse, ou inquiet s’il est traité de façon illogique voire aberrante. L’alpaga est un animal original et différent aussi dans sa psychologie, nous devons faire un effort important d’observation pour le comprendre et pour le respecter dans son caractère et ses priorités. Cela peut être long.
Bien qu’il soit affectueux, il n’aime généralement pas être attrapé, caressé ni même touché. Il déteste la contrainte ou la force. Si nous ne le traitons pas comme un nounours à cajoler et si nous le respectons, il nous accordera sa confiance et nous pourrons établir avec lui une relation de qualité, toute en délicatesse et en complicité.  Si vous faites des erreurs avec lui, il deviendra distant. Mais si votre attitude change, il adaptera ses réactions et  réagira favorablement
Certains alpagas ayant subi une quarantaine de 6 mois pour l’importation, et ayant été manipulés sans délicatesse, sont devenus extrêmement méfiants, voire terrorisés, face à l’être humain. En essayant d’atténuer cette mauvaise expérience, il nous est apparu que leur comportement et leurs réactions étaient totalement différents selon la façon dont ils étaient traités. Le même animal, après des heures de rééducation, a pu supporter d’être approché et examiné sur un ring sans bouger, par une juge et un assistant se comportant  normalement et s’est débattu comme un beau diable sur un autre ring un mois plus tard, face à un assistant ayant pris d’autorité la longe de son propriétaire, et essayant sans aucun succès d’ailleurs, de l’immobiliser par la force… Les alpagas ayant un passé tourmenté, généralement issus de l’importation, supportent extrêmement mal la force, la violence et la contrainte qui, de toutes façons, ne sont pas des comportements souhaitables envers  n’importe quel animal.

La conformation de l’alpaga d’agrément doit être saine et esthétique.
Il est particulièrement important de veiller à ce que les défauts majeurs, susceptibles d’entrainer des problèmes de santé ou des douleurs avec l’âge, soient évités. Il s’agit principalement de pattes tordues, de défauts d’aplombs important, d’affaissements des paturons, de prognathisme ou rétro-prognathisme, etc. ...
L’origine de ces problèmes est alimentaire ou génétique.

Vous pourrez utiliser la laine de votre alpaga d’agrément pour faire du feutre, des couettes, des tapis, des coussins, ou la faire filer à la main si elle est de bonne qualité, ou peut-­être la filer vous-mêmes après avoir suivi un stage de filage.

L’alpaga de sélection et de concours.

Les réflexions précédentes sont évidemment aussi valables pour l’alpaga de concours, mais il faudra en plus prendre en considération la qualité de sa laine, de sa conformation, ainsi que ses éventuels résultats obtenus précédemment sur les rings.
Si vous choisissez d’acheter un animal adulte pouvant vous produire des sujets de concours, vous devez alors examiner la qualité de sa descendance.
Pour apprécier la qualité de sa laine, outre les critères habituels (voir chapitre « la laine »), il faut prendre en considération le fait qu’elle est particulièrement difficile à reconnaitre sur les femelles bien adultes produisant du lait et des crias. Il est d’autant plus important, dans leur cas, de les sélectionner sur la qualité de leur descendance. L’on peut aussi prendre en compte les résultats des analyses de laine, lorsqu’ils sont connus.
Le prix de ces reproducteurs est bien sûr plus élevé que celui d’un animal d’agrément, et augmente en proportion de la qualité de l’animal. (voir  « la laine »).
Le niveau de qualité des alpagas français s’améliore rapidement et, dans les meilleurs élevages, atteint maintenant un niveau comparable à celui de nos voisins européens.
Il y a actuellement en France de prestigieuses lignées australiennes, canadiennes ou péruviennes. Des animaux issus de lignées fameuses ont aussi été importés d’Angleterre, ce qui nous permettra de travailler sur des bases de sélection intéressantes et suffisamment larges. Notre association peut vous aider pour la sélection et l’importation d’alpagas. Contacter la présidence.

Toutefois, les éleveurs possédant des animaux de cette qualité les gardent généralement pour eux, notamment s’il s’agit de femelles. Il vous sera néanmoins  possible d’acquérir des animaux de la même famille et génétiquement proches des champions.  Ils seront évidemment susceptibles de produire chez vous une descendance de qualité équivalente, voire supérieure, à celle des animaux conservés par l’éleveur.
La qualité de leur descendance et particulièrement  la finesse de la laine et la rectitude des aplombs, dépendent aussi de l’alimentation qu’ils recevront chez vous. Elle leur permettra d’exprimer, ou non, leur potentialité génétique.